Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
  
Hypotension orthostatique

Hypotension orthostatique

Il s’agit d’un problème fréquent chez les personnes âgées et particulier dans le cadre de certaines maladies comme le Parkinson.

Comment se définit l’hypotension orthostatique ?

L’hypotension orthostatique  se traduit par une baisse de la tension artérielle lors du passage de la position couchée ou assise à la position debout.  Elle se définit par une baisse de la Pression artérielle systolique (PAS) d’au moins 20 mmHg  et / ou  une baisse de la pression artérielle diastolique (PAD) d’au moins 10 mmHg, après 1, 2 ou 3 mn d’orthostatisme et qu’il y ait ou non des symptômes associés.

Pourquoi se produit une hypotension orthostatique ?

Lors du passage en position debout, une partie du flux sanguin, près d’un litre, va se déplacer vers les membres inférieurs et la rate. Ceci entraîne une réduction du retour veineux, du débit cardiaque et de la pression artérielle. Un système de régulation intervient pour permettre de maintenir la pression artérielle et le débit cardiaque en accélérant la fréquence cardiaque. On distingue d’ailleurs les hypotensions orthostatiques avec une accélération réflexe de la fréquence cardiaque de celles sans modification de la fréquence cardiaque. Cette dernière se voit lorsque le système de régulation fonctionne moins bien (dysautonomie) en particulier dans le cadre des syndromes parkinsoniens.

Comment faire le diagnostic ?

Sur le plan du diagnostic, la personne peut ou non avoir des symptômes évocateurs comme des sensations de vertiges, de malaises, de chutes au moment du changement de position. Il faut donc faire la recherche systématiquement en particulier dans des situations à risque (personnes âgées, maladie de Parkinson, médicaments hypotenseurs). Devant une hypotension orthostatique  il faut également éliminer une déshydratation, une anémie, des varices importantes aux membres inférieurs.

Quels traitements?

Le traitement repose d’abord sur la prévention c’est-à-dire éviter, réduire  ou éliminer les médicaments à risque, conseiller aux patients d’être prudents lors des changements de position et en particulier en se levant la nuit, maintenir une hydratation suffisante (en particulier dans les grandes chaleurs). On peut proposer l’utilisation de bas de contention qui diminue le stockage sanguin aux membres inférieurs et s’avère souvent assez efficace sans grand risque. Il existe aussi  des médicaments mais d’une utilisation plus compliqués car ils peuvent  provoquer une hypertension.

 

Pour en savoir plus :

Vous êtes une personne âgée ou un aidant, vous avez besoin d'aide au quotidien ?
Evaluez vos difficultés ou appelez-nous au 01 84 19 26 14
Sénior ou aidant
Evaluez vos difficultes au quotidien
Trouver des solutions adaptées
JE FAIS LE TEST
JE RECHERCHE
Veuillez remplir ce formulaire, un conseiller vous rappellera :
A propos de nous
Je Suis Autonome est le premier site internet qui analyse gratuitement les difficultés des seniors et de leurs aidants et qui les met en relation avec des prestataires de qualité. Auxiliaire de vie, aide juridique, portage de repas, soins esthétiques mais aussi équipement de sécurité, de téléassistance et aménagement de la maison, avec Je Suis Autonome, nous vous aidons à choisir pour que vous soyez bien chez vous en quelques clics. Nous vous conseillons aussi sur les maisons de retraite, les résidences de services et les hébergements temporaires.
Suivez-nous
Restez en contact sur les réseaux sociaux !


loading
Chargement...
Back to Top