Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
  
Modèles de la maladie d’Alzheimer

Modèles de la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est complexe et son origine reste encore mal connue. Les  lésions cérébrales impliquées dans la maladie sont bien connues : les plaques séniles et la dégénérescence neurofibrillaire. On est encore loin d’avoir compris les mécanismes qui entrainent la survenue de ces lésions et de la maladie d’Alzheimer. Les hypothèses actuelles reposent sur des modèles animaux en général des souris de laboratoires transgénique c’est-à-dire génétiquement modifiées pour être susceptible d’avoir la maladie d’Alzheimer.

La cascade amyloïde :

La maladie d’Alzheimer serait liée au dépôt de deux types de protéines insolubles se déposant progressivement dans différentes parties du cerveau :

  • L'amyloidogénèse ou pathologie de l’APP est à la base de la formation des plaques séniles ou plaques amyloïdes qui sont des dépôts extra-cellulaires
  • L'agrégation de la protéine tau  est à la base de la formation de la dégénérescence neuro fibrillaires (DNF) qui sont des dépôts intra cellulaires.

L'amyloidogénèse ou pathologie APP

APP est un polypeptide transmembranaire qui subit des clivages protéolytiques successifs par deux enzymes :

  • α-sécrétase qui produit un large fragment soluble αAPP libéré dans l’espace extra cellulaire
  • β-secretase qui attaque ce qui reste de l’APP et produit l’ β-APP
  • γ-secretase qui produit ensuite trois formes d’Aβ (38, 40, and 42 aminoacids), parmi eux la forme Aβ42 est la moins hydrosoluble et constitue la base de la plaque amyloïde

L'agrégation d’une protéine anomale appelée protéine tau va aboutir à la dégénérescence neurofibrillaire qui correspond à l'accumulation de fibrilles pathologiques dans le cytoplasme des neurones et à la mort cellulaire.

L'atteinte neuronale gagne progressivement les différents territoires du cerveau qui sont interconnectés. Elle touche préférentiellement la région hippocampique et para-hippocampique ainsi que l'iso cortex associatif.

D’autres hypothèses sont actuellement à l’étude. Elles prennent davantage en compte les spécificités du cerveau du sujet âgé, comme les changements de vascularisation ou la perte de certaines cellules avec l’âge.

Pour en savoir plus :

Vous êtes une personne âgée ou un aidant, vous avez besoin d'aide au quotidien ?
Evaluez vos difficultés ou appelez-nous au 01 84 19 26 14
Sénior ou aidant
Evaluez vos difficultes au quotidien
Trouver des solutions adaptées
JE FAIS LE TEST
JE RECHERCHE
Veuillez remplir ce formulaire, un conseiller vous rappellera :
A propos de nous
Je Suis Autonome est le premier site internet qui analyse gratuitement les difficultés des seniors et de leurs aidants et qui les met en relation avec des prestataires de qualité. Auxiliaire de vie, aide juridique, portage de repas, soins esthétiques mais aussi équipement de sécurité, de téléassistance et aménagement de la maison, avec Je Suis Autonome, nous vous aidons à choisir pour que vous soyez bien chez vous en quelques clics. Nous vous conseillons aussi sur les maisons de retraite, les résidences de services et les hébergements temporaires.
Suivez-nous
Restez en contact sur les réseaux sociaux !


loading
Chargement...
Back to Top